Gaspard va au mariage

Après s'être tenu prudemment à l'écart pendant des années, Gaspard, 25 ans, doit renouer avec sa famille à l'annonce du remariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent enfin prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l'ont vu grandir... 

Comédie d’Antony Cordier

Avec Félix Moati, Laetitia Dotsch

France, 1h45

mercredi 28 février - 17h

vendredi 2 mars - 20h30

samedi 3 mars - 18h30

lundi 5 mars - 20h30

mardi 6 mars - 18h30

« Gaspard va au mariage » : scènes de ménagerie en Limousin

Dans un zoo, la comédie d’Antony Cordier séduit avec ses personnages fantasques.

Au fil de révélations (la mauvaise santé financière du zoo) et de présages (la présence d’une meute de chiens sauvages qui s’en prend aux animaux les plus faibles de la ménagerie), la nature de la mission de Gaspard apparaît clairement. Avec l’aide de sa fiancée d’occasion, il lui faut pousser définitivement le décor de cette enfance hors du commun dans le passé. Le duo Félix Moati-Lætitia Dosch s’acquitte de cette tâche avec un entrain emprunté à la comédie américaine classique, jouant allègrement des malentendus, des disputes et des réconciliations.

La friction permanente entre ces personnages-particules, l’énergie que mettent Antony Cordier et son chef opérateur, Nicolas Gaurin, à les faire circuler entre la forêt qui entoure le zoo (le domaine des chiens sauvages), les enclos et les coulisses du parc, et la grande demeure qui abrite la famille, portent le clan à ébullition. Ces gros bouillons n’empêchent jamais d’entendre le contre-chant mélancolique qui accompagne en permanence la célébration de l’enfance perdue et désormais sans fin.

Thomas Sotinel, Le Monde