I Feel Good

Monique dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débarquer son frère, Jacques, un bon à rien qui n’a qu’une obsession : trouver l’idée qui le rendra riche.

Comédie de Benoît Delépine, Gustave Kervern

Avec Jean Dujardin, Yolande Moreau

France, 1h43

mercredi 24 octobre - 17h

vendredi 26 octobre - 20h45

samedi 27 octobre - 18h30

mardi 30 octobre - 20h45

Une réjouissante comédie utopique grâce à laquelle on se sent bien.

La coupe de cheveux incertaine, le buste légèrement voûté, le corps lesté de quelques kilos, il ne lui reste que son sourire d’éternel vainqueur et sa tchatche pour espérer conquérir le monde. Malgré sa suffisance et son mépris pour les autres, le décalage dont il n’a pas conscience entre le patron qu’il rêve d’être et le loser qu’il est réellement en fait un personnage plus pathétique que déplaisant. Dujardin, en lui insufflant avec finesse une juste dose de fragilité, finit même par le rendre attachant. 
Et puis reste Yolande Moreau, un monument de générosité et d’abnégation qui règne sur ce décor de bric-à-brac aux couleurs pimpantes et de solidarité chaleureuse avec une telle sincérité qu’on jurerait qu’elle est « pour de vrai » la maîtresse des lieux. Elle répand sur ce pamphlet satirique mais optimiste une bienveillance et une tendresse jusqu’alors inconnues (bien que déjà perceptibles dans Saint Amour, tourné en 2016) dans la sphère de ce couple de scénaristes-réalisateur désormais incontournable, et en fait l’un des films les plus émouvants et les plus aboutis de leur illustre carrière.

Claudine Levanneur, aVoir-aLire.com