À Vif

Kery James

Kery James rappeur et poète humaniste offre une joute en phase directe avec le monde sur la question des banlieues.

Lors d’un concours de l’école du barreau, deux avocats s’affrontent avec brio sur le thème des banlieues.
Pour le premier, l’État est coupable de la situation délétère quand le second soutient que les citoyens sont responsables de leur condition.
Les arguments sont imparables, le dialogue est passionné, les mots fusent, le public rit et jubile dans un affrontement verbal ludique et éclatant.
Kery James lui-même assume le rôle de maître Soulaymaan. Le comédien Yannick Landrein lui tient tête. Il a travaillé sous la direction de Luc Bondy, John Malkovich ou Nicolas Bouchaud, il revêt la robe de maître Yann. Leur metteur en scène Jean-Pierre Baro, associé au Centre dramatique national de Sartrouville et aux Scènes du Jura, a croisé les routes de Jean-Pierre Vincent ou de David Lescot. Il organise le dialogue dans une agora passionnée, convoque les voix de « deux France » pour les faire entendre, pour y voir plus clair.

Avec son art de la contestation, sa parole enflammée, Kery James réveille un théâtre politique, radical, nécessaire et poétique. 

Texte : Kery James
Mise en scène et voix-off : Jean-Pierre Baro
Interprètes : Kery James, Yannick Landrein
Collaborateur artistique : Pascal Kirsch
Conseiller à la dramaturgie : Samuel Gallet
Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy
Son : Loïc Le Roux
Lumière et vidéo : Julien Dubuc
Régisseur général : Thomas Crevecoeur

"Passe d'armes sur les quartiers. Les deux rhéteurs s'affrontent dans un dialogue virulent, passionné et passionnant. Les échanges, forts, déroutent et bousculent les certitudes."
L'HUMANITÉ DIMANCHE

"Kery James, idéal fédérateur. Kery James développe son argumentation avec fermeté et dans un style éblouissant. On l'écoute, fasciné par ce qui pulse en lui. Il est formidable et formidablement fédérateur ; mobilisateur. Yannik Landrein est parfait, fin, nuancé, sincère."
FIGAROSCOPE

"Kery James, une voix sur les planches. Le dialogue, courtois mais ferme, passionné mais clair, balaye grandes idées (intégration, racisme, éducation, repli communautaire) et petits préjugés, inhérents aussi bien aux banlieusards qu'aux résidents du XVIe arrondissement."
L'EXPRESS

"À vif, prête ses mots et leur puissance au théâtre. Une réflexion puissante et crue sur une France souvent mise de côté, avec les mots et l'engagement d'un artiste plus que convaincant sur scène. Du rap aux planches, les mots de Kery James ne perdent aucune force. Sur scène, le rappeur prolonge son art en se faisant réellement avocat, engagé dans une joute verbale avec un autre aspirant au barreau qu'incarne Yannik Landrein. Plus que les mots, percutants, que le rythme, emballé et puissant, c'est le lieu et le public, mélangé, qui importent. La banlieue, ce mot qui fait souvent peur, objet de fantasmes et de déformations médiatiques... On en rit, on la prend en pleine figure. Avec À vif, ce sont surtout deux France qui ne se rencontrent jamais qui se côtoient enfin pour un temps."
FRANCE INFO

12 ans +

Durée : 1h15

Tarifs spectacle exceptionnel :

Tarif plein : 23 €
Tarif réduit* : 17 €
Tarif moins de 25 ans : 12 €

Tarif abonné adulte : 9 €
Tarif abonné moins de 25 ans : 9 €
Tarif abonné moins de 12 ans : 9 €

* Tarif réduit - sur présentation d'un justificatif : retraité, famille nombreuse, demandeur d'emploi, bénéficiaire du RSA, carte d'invalidité, groupe (à partir de 10 personnes), carte des z'amis de La Maison du Conte, carte cinéma, abonné théâtres amis.